• English
  • Français

titre axo

Installation avec axolotls, verre et matériaux divers, 2014

 

L’axolotl (Ambystoma mexicanum) est une salamandre mexicaine qui conserve toute sa vie la forme larvaire, aquatique, passagère aux autres espèces de batraciens. Nous appelons cette caractéristique néoténie. Il s’agit pour les axolotl d’une adaptation à un milieu de vie difficile. En ne mutant jamais au stade adulte, terrestre, l’axolotl bénéficie d’un habitat stable et protégé, ainsi que de capacité régénératives exceptionnelles.

Il existe de nombreuses autres espèces d’animaux néoténiques. Parmi eux, Homo sapiens.

L’être humain est un primate glabre, aux membres courts, au squelette gracile. Sa grosse tête présente une morphologie fœtale, son visage des traits infantiles marqués. Il n’a pas les fortes canines et l’os pénien de ses cousins hominidés. Sa croissance est lente et l’enfant humain est longtemps vulnérable. Il se pourrait bien que cette espèce ait sélectionné elle-même ces traits, au cours de son évolution, en les recherchant chez les femelles, afin de favoriser la fécondité. Aujourd’hui, bien que la procréation ne soit plus un problème essentiel pour les être humains, les critères de la féminité y sont toujours conditionnés.

Homo sapiens accompagne sa néoténie partielle par un intellect poussé et entreprenant. Il aime s’entourer d’autres animaux qu’il a fait à son image: félins inoffensifs, poneys poupées, mini-porçins, et autres canins kawaii. L’évolution continue. Qui sait où notre néoténie nous emmène?